Le Militant (logo)  

Année 81, no 26      le 17 juillet 2017

 

Joignez-vous la campagne de la nouvelle branche du Parti socialiste des travailleurs Albany

 
JACOB PERASSO
ALBANY, New York — « Nous rencontrons tous les jours des travailleurs touchés par l’approfondissement de la crise provoquée par les patrons, des travailleurs qui en ont marre des partis capitalistes et qui prêtent l’oreille au programme communiste du Parti socialiste des travailleurs (SWP), » a affirmé Maggie Trowe, candidate du SWP à la mairie devant des partisans ici le 1er juillet, alors qu’ils se préparaient à sortir et discuter avec les travailleurs de la région. « Nous disons que les travailleurs doivent agir sur la crise des dirigeants en construisant un mouvement qui puisse transformer des millions de travailleurs à mesure que nous défendons notre classe et devenons capables de mettre fin à la dictature du capital. »

Maggie Trowe et les partisans de la campagne du SWP ont frappé aux portes dans des quartiers ouvriers pendant la fin de semaine à Albany et dans quelques villes avoisinantes. Ils ont ainsi obtenu plusieurs nouveaux abonnés au Militant et vendu des livres comme The Clintons’s Anti-Working-Class Record, Sont-ils riches parce qu’ils sont intelligents ? et Malcolm X, la libération des Noirs et la voie vers le pouvoir ouvrier, par le secrétaire national du SWP Jack Barnes, ainsi que Une révolution socialiste aux États-Unis est-elle possible ? par Mary-Alice Waters, une dirigeante du SWP.

« Le 11 juillet, nous allons intensifier notre campagne et commencer à collecter des signatures pour inscrire le parti au scrutin de novembre alors que nous frapperons aux portes des travailleurs partout dans la ville, vendrons des dizaines de livres et d’abonnements au Militant et gagnerons de nouveaux militants pour la campagne, a soutenu la candidate. Nous invitons quiconque veut aider à faire connaître les idées du Parti socialiste des travailleurs à se joindre à nous. »

Maggie Trowe et Jon Flanders, un cheminot et syndicaliste à la retraite, ont pris la parole le 26 juin à une réunion organisée par Solidarité Albany-Cuba. Ils ont décrit leurs expériences récentes à Cuba lorsqu’ils ont marché aux côtés de centaines de milliers de travailleurs le 1er mai. Maggie Trowe a également fait partie de la douzième Brigade internationale du 1er mai, composée de 300 travailleurs et jeunes de 29 pays. Elle a fait du travail volontaire dans des fermes cubaines et a participé à un colloque à Guantánamo, à Cuba, qui a revendiqué que Washington mette fin à son occupation illégale, depuis plus de 100 ans, de ce territoire cubain.

Jon Flanders a expliqué les liens historiques entre Cuba révolutionnaire et la lutte contre la domination coloniale américaine de Porto Rico. « Les Cubains et les Portoricains sont comme les deux ailes d’un même oiseau, » a dit Flanders. Il a contrasté les conditions auxquelles sont confrontées les travailleurs dans les deux pays. « Le virus Zika est omniprésent à Porto Rico, alors qu’il n’y en a eu que quelques cas à Cuba, » où le gouvernement révolutionnaire a organisé une désinfection par pulvérisation maison par maison, ce qui a réduit à une poignée les cas d’infection, a-t-il affirmé.

« Je suis allée à Cuba pour deux raisons, a dit Maggie Trowe, affirmer ma solidarité avec la révolution cubaine et accumuler des munitions pour mieux la défendre ; et parce que je crois qu’une révolution socialiste aux États-Unis est possible, je veux approfondir ma compréhension de comment les ouvriers et paysans ont fait une révolution et l’ont maintenue depuis 1959. Je peux alors m’en servir comme un exemple à suivre pour les travailleurs ici. »

Les orateurs et les participants à cette discussion se sont exprimés contre les mesures récentes prises par l’administration du président Donald Trump, qui rendent les voyages à Cuba plus difficiles.

« C’est la douzième administration consécutive à Washington qui cherche un moyen pour renverser la révolution cubaine, a dit Maggie Trowe. N’oubliez pas comment le président Barack Obama a expliqué, lorsque les relations diplomatiques ont été rétablies en 2014, que de nouvelles tactiques étaient nécessaires pour renverser la révolution cubaine maintenant que d’« avoir fait la même chose depuis plus de cinq décennies » a échoué. »

« J’aime ce que vous dites sur la classe ouvrière et j’aimerais en savoir plus sur la révolution cubaine, » a dit Adonist Barber, qui travaille dans un foyer de placement, à Maggie Trowe quand elle a frappé à sa porte près de Scotia, le 1er juillet. Maggie Trowe a dit qu’elle lui enverra des informations sur la brigade « sur les traces de Che Guevara » qui se rendra à Cuba du 1er au 15 octobre.

Les militants à Albany, auxquels se sont joints des volontaires de New York et Philadelphie, ont fait campagne dans toute la région les 1er et 2 juillet et ont apprécié de pouvoir partager un dîner suivi d’une fête le samedi soir.

Alors que les militants étaient rassemblés dans un McDonald avant de se déployer pour parler de la crise politique et sociale du capitalisme aujourd’hui, une personne qui mangeait là a salué le jeune socialiste Sergio Zambrana : « Hey, Sergio, ça fait plaisir de te voir ! »

C.J. Turner, un travailleur issu d’une famille de métayers dans le Mississippi, avait parlé avec Sergio Zambrana sur son pas de porte la semaine précédente et a dit qu’il aimait le programme du SWP et voulait rencontrer la candidate. « Je vais parler à mon épouse Lori et choisir un moment quand vous pouvez venir. »

Les travailleurs et les jeunes d’Albany et au-delà sont invités à se joindre aux Jeunes socialistes et au SWP dans la campagne électorale et pour recueillir des signatures du 11 juillet au 15 août, a dit Maggie Trowe. La campagne tiendra une réunion publique à 17 h 30, le samedi 15 juillet, au 405, avenue Washington à Albany, suivi d’un dîner et d’une fête. Appelez le (518) 903-0781 ou envoyez un courriel à albanyswp@gmail.com pour participer à la campagne.

❖  ❖  ❖

Abonnement d’essai : 12 semaines pour 7 $ CAN

Pour vous abonner, envoyez un chèque au nom du Militant ou contactez-nous :

7107, rue St-Denis, suite 204, Montréal, H2S 2S5 ✆ 514-272-5840 cllcmontreal@fastmail.com

ou consultez la liste de distributeurs dans le Militant (www.themilitant.com)  
 
 
Front page (for this issue) | Home | Text-version home