Le Militant (logo)  

Année 81, no 17       le 1er mai 2017

 
(Déclaration du Parti socialiste des travailleurs)

« Non à l’intervention US en Corée ! »

Retirez toutes les troupes et tous les navires de guerre et chasseurs-bombardiers US maintenant !

 
La déclaration suivante a été publiée le 15 avril par Osborne Hart, candidat du Parti socialiste des travailleurs à la mairie de New York.

J’encourage mes camarades travailleurs à se joindre au Parti socialiste des travailleurs et à s’opposer aux menaces de Washington contre la République populaire démocratique de Corée. Non à l’intervention US en Corée ! Retirez les soldats, bombardiers et canonnières US des eaux territoriales coréennes !

Le déploiement par Washington de ce que le président Donald Trump a appelé une « armada », dirigée par le porte-avions USS Carl Vinson, est une menace tant au peuple coréen qu’à la République populaire de Chine.

Cette flotte comprend un équipage combiné de quelque 7 500 soldats, plus de 60 avions de guerre, un croiseur armé de missiles Tomahawk et deux destroyers équipés du système de défense antimissile balistique Aegis. En même temps, se déroule une des plus grandes manúuvres de guerre conjointes jamais organisées par les États-Unis et la Corée du Sud. Et pour envoyer un message clair, Washington a fait participer le commando impérialiste notoire SEAL Team Six, qui a assassiné Oussama ben Laden, dans des exercices qui comprennent des simulations de « décapitation » de la direction nord-coréenne.

Washington prétend avoir le droit de cibler la Corée du Nord parce que son gouvernement a effectué une poignée de tests de missiles et développe des armes nucléaires. La Maison-Blanche dit avoir le droit de lancer une action militaire préventive contre Pyongyang. Tout comme la récente attaque aux Tomahawks menée par les États-Unis contre la Syrie, les menaces provocatrices de la Maison-Blanche contre le peuple coréen et la souveraineté de la Corée sont bipartisanes, appuyées par des politiciens tant démocrates que républicains.

L’utilisation dévastatrice contre l’Afghanistan le 15 avril de la « mère de toutes les bombes, » qui pèse 21 000 livres et qui est conçue pour terroriser et intimider, vient renforcer les menaces d’action militaire américaines contre la Corée du Nord.

C’est l’impérialisme américain qui a amassé une force militaire massive et mortelle en Asie. Washington possède l’arsenal nucléaire le plus meurtrier au monde. Soixante pour cent des 69 sous-marins de la marine américaine sont maintenant basés dans le Pacifique. Beaucoup sont équipés de missiles nucléaires. Plus de 28 000 soldats américains sont stationnés en Corée du Sud et quelque 50 000 de plus au Japon sont prêts à les soutenir.

Le Pentagone, en dépit des objections de Pyongyang, de Pékin et de plusieurs dizaines de milliers de personnes en Corée du Sud, a commencé à installer en Corée du Sud les batteries à missiles et le poste d’espionnage du Terminal High Altitude Area Defense (THAAD), qui est une menace aux travailleurs et aux agriculteurs partout en Asie.

La classe capitaliste dirigeante des États-Unis a une longue histoire d’attaques brutales contre le peuple de Corée. Dans la foulée de sa victoire dans la deuxième guerre impérialiste mondiale, Washington est intervenu par la force contre les mobilisations populaires du peuple coréen pour mettre fin à la domination coloniale, a divisé la péninsule coréenne et a instauré une dictature brutale dans le Sud.

Plus de 4 millions de personnes ont été tuées, dont au moins 2 millions de civils, pendant la guerre de Corée de 1950 à 1953 menée par Washington, ses alliés impérialistes et son régime fantoche en Corée du Sud, sous la bannière des Nations unies.

Washington a lancé plus de 635 000 tonnes de bombes, 32 557 tonnes de napalm et a détruit la grande majorité des maisons, des hôpitaux, des écoles et des usines dans le nord de la Corée, ainsi que dans de grandes régions du Sud. À la fin il a été stoppé, incapable de vaincre la Corée du Nord.

Aujourd’hui, le gouvernement des États-Unis a imposé des sanctions draconiennes sur le Nord, cherchant à saboter son développement économique et à faire payer les travailleurs là-bas pour avoir refusé de se plier aux impératifs de Washington. Il fait pression sur le gouvernement chinois pour resserrer davantage la vis à la Corée du Nord.

Le Parti socialiste des travailleurs a une fière histoire de lutte contre l’intervention de Washington en Corée. Nous avons fait campagne contre la division forcée de la Corée en 1945, lorsque les troupes américaines y sont arrivées et ont tué, battu, torturé ou emprisonné, avec le régime que Washington avait mis en place, ceux qui se sont opposés à l’occupation US.

Nous nous sommes opposés à la guerre que les États-Unis ont dirigée en Corée, une guerre que Washington a utilisée pour tenter de réimposer la domination capitaliste sur toute la péninsule. Et nous continuons à soutenir la revendication du peuple coréen pour la réunification de la Corée. La Corée n’est qu’un seul pays !

Les travailleurs aux États-Unis sont malmenés par l’aggravation de la crise économique capitaliste et par les tentatives des patrons et de leur gouvernement de nous faire payer pour la baisse de leurs taux de profit. Plus de travailleurs aux États-Unis meurent au travail alors que les patrons accélèrent les cadences et attaquent nos syndicats. Des millions de personnes sont incapables de trouver du travail. Les régimes d’assurance-maladie Medicaid et Medicare, l’aide sociale et autres droits sociaux que les travailleurs ont gagnés par leurs luttes sont réduits de manière drastique. Et nos droits politiques sont attaqués.

Les mêmes familles riches qui sont responsables des guerres de Washington contre les travailleurs dans le monde, attaquent nos droits et nos conditions de vie ici. Et pour la même raison.

Nous disons : Mettez fin aux sanctions économiques et financières de Washington contre la République populaire démocratique de Corée ! Troupes US, navires, avions et THAAD hors de Corée ! Pour une péninsule coréenne sans armes nucléaires !

❖  ❖  ❖

Abonnement d’essai : 12 semaines pour 7 $ CAN

Pour vous abonner, envoyez un chèque au nom du Militant ou contactez-nous :

7107, rue St-Denis, suite 204, Montréal, H2S 2S5 ✆ 514-272-5840 cllcmontreal@fastmail.com

ou consultez la liste de distributeurs dans le Militant (www.themilitant.com)  
 
 
Front page (for this issue) | Home | Text-version home